Anna Karénine

Alléluia!!! J'ai enfin terminé mon Tolstoï! Je crois que j'ai jamais mis autant de temps pour lire un livre. Je ne me rappelle pas non plus avoir déjà eu le crâne aussi rempli par un livre au point de ne pas pouvoir en lire d'autres simultanément. Car oui on m'avait prévenu, la littérature russe, c'est dur! Cependant je ne regrette pas mon choix

20160411 151719 resized 21009.

 

Il est vrai qu'au début j'ai beaucoup ramé. Beaucoup de personnages qui en plus, se faisaient appeller minimum par deux noms différents, style d'écriture très dense avec beaucoup de descriptions, difficulté à voir où l'auteur voulait en venir. Puis, petit à petit, avec l'habitude, c'est devenu plus simple à suivre.

Je me suis accroché depuis le début à ma lecture d'une part pour le challenge qu'il représentait pour moi mais aussi parce qu'il porte sur la haute société russe. J'ai une fascination inexplicable pour la Russie. Son histoire, le mode et les règles de vie à l'ancienne entre autre.

Ce livre est en fait une histoire de plusieurs vies. Celle d'Anna Karénine et celles de ses proches, de son cercle de connaissances. On prend connaissance des joies, des peines, des difficultés dues à leur rang et aux règles parfois absurdes de bienséance de chacun des protagonistes. A la fin de ma lecture, j'ai refermé le livre en me disant "Mon dieu, j'envie pas leur place". Les personnages se mettent sans arrêt la rate au court bouillon. Ils sont sans cesse partagés entre le désir d'être eux mêmes et leur devoir de respecter les usages. Il y a un moment où j'ai bien rigolé quand Lévine devait faire une visite. C'était une obligation. Ce qui m'a fait rire c'est que cette visite n'était point amicale. C'était un devoir. L'usage veut qu'on aille voir la personne, qu'on lui fasse la discussion même si on a rien à lui dire et qu'on se casse après!

Ce livre m'a également surpris dans le sens où avec son titre, on imaginait Anna au centre de l'histoire. D'une certaine façon elle l'est puisque c'est l'histoire de ses proches qui est racontée aussi. Mais ce n'est pas son histoire d'amour qui est au centre. Ce qui finalement ne m'a pas dérangé bien au contraire. Au début, j'étais impressionnée par le charisme et l'élégance de cette femme. Mais plus on avançait, plus j'étais à la fois admirative et agacée. J'avais parfois envie de la secouer, de lui dire d'arrêter de pleurnicher sur son sort et de profiter de ce qu'elle a tant voulu!

En bref: Un très beau roman qui, même complexe, est attrayant si vous êtes curieux de la Russie. Un roman à lire tranquillement en prenant son temps. On ne peut pas l'apprécié je pense, en attendant absolument des rebondissements de dingue. Il faut avoir l'esprit entièrement disponible.

 

Ma note: 7,5/10

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.