Les gens heureux lisent et boivent du café

Voilà un titre qui m'a de suite intrigué... Les avis positifs et le résumé ont fini de me convaincre. Alors, quand je l'ai vu exposé à la médiathèque parmi les coups de coeur, je me suis jettée dessus. Et je ne suis pas déçue.

133 20les gens heureux lisent et boivent du cafe

Le livre a pour thème le deuil. Toutes les étapes du deuil. Du moment de flottement, de la colère qui nous envahit, du désespoir, de la résignation et enfin du goût de vivre qui revient petit à petit. Je ne vais pas dire le contraire, ce livre m'a parfois fait pleurer. Parce qu' on est à peu près tous passés par là. Et pour ceux qui ont perdu un proche par mort violente, c'est encore plus parlant. Mais on ne pleure pas parce que le livre est triste. Non, on pleure parce que ça nous atteint, car ce roman est avant tout teinté d'espoir.

Diane perd brutalement son mari et sa fille, elle est anéantie. Les gens qui l'entourent veulent à tout prix qu'elle remonte la pente. Comme si, dans notre société, il y avait un temps imparti pour pleurer nos morts. C'est maladroit, ce n'est pas de la méchanceté de leur part, mais ce passage reflète bien l'envie de hurler "merde" quand les autres s'imaginent ce qui est bon nous. Dans ces circonstances, chacun à besoin de temps, d'un élément déclencheur pour remonter la pente. Pour Diane c'est le départ en Irlande. Elle veut qu'on lui fiche la paix et ne voit pas d'autres solutions que de partir loin, très loin, loin de toute cette agitation.

Là bas, elle sortira peu à peu de sa bulle car tous ignorent le pourquoi de sa venue et ce sont des gens naturellement gentils, attentionnés... Je ne raconterai pas plus de choses pour ne pas gâcher le plaisir de cette lecture. Il faut juste savoir que l'Irlande sera le début d'une nouvelle vie pour Diane.

Tout au long de cette lecture, on ne peut qu'être compréhensif avec elle. On est tenu en haleine car on veut savoir si elle va se sortir de cette dépression. On se surprend à l'encourager. On partage ses joies, ses espoirs, ses rechutes...

C'est un magnifique roman. Si j'en avais le pouvoir, j'inciterai le monde entier à le lire tellement il est beau. Les quelques longueurs au milieu du roman n'efface pas la beauté de l'ouvrage. Et puis ce sont les aléas d'un premier roman.

Ma note: 8/10

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.